Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 décembre 2009

Sociétés + égales + heureuses?

CN00004022.jpgCes dernières années tant de données sont devenues disponibles et le fait que quelqu'un finisse par en tirer nos mêmes conclusions était seulement une question de temps. C'est à dire, qu'il finisse par soutenir que si beaucoup de sociétés occidentales sont malades et disfonctionnantes c'est parce qu'elles sont profondément inégales. Et plus une société est inégale (en tête, Amérique et Angleterre; en dernier, Suède et Japon; l'Italie et la France stationnent au milieu), plus elle est affligée de violence, de criminalité, de manque de confiance, haute mortalité infantile, dérangements mentaux, obésité. Dans les sociétés développées, au contraire, ce n'est pas la pauvreté à créer des problèmes sociaux, mais la différence de revenus.


42-19755442.jpgDans des pays comme les Etats Unis, la Grande-Bretagne et le Portugal, où 20% de la population la plus riche gagne sept, huit, ou neuf fois plus que les 20% des plus pauvres, les problèmes sociaux sont majeurs par rapport à des nations comme la Suède et le Japon, où les riches gagnent seulement deux ou trois fois plus que les pauvres. Mais attention: ce sont des problèmes qui ne concernent pas seulement quelques secteurs de la société, c'est-à-dire des plus désavantagés, des plus pauvres, mais nous tous. À le confirmer, une pile de données incontestables qui concernent divers pays et qui ont été récoltées par une variété d'organisations - du World Bank aux Nations Unies à l'Organisation Mondiale de la Santé.

Prenons la santé mentale, par exemple: dans une société plus égalitaire, comme le Japon, l'Espagne, la France, l'Italie et l'Allemagne, tous les ans en moyenne seule une personne sur dix a des problèmes mentaux; en Grande-Bretagne, Australie, Nouvelle Zélande et Canada, un sur cinq. Et aux Etats-Unis, un sur quatre. Et saviez-vous qu'un enfant né aux Etats Unis - l'une des nations les plus riches, qui dépensent pour la santé entre 40 et 50% de la somme dépensée tous les ans par le monde entier, où les docteurs gagnent le double que dans n'importe quel autre pays occidental - a une espérance de vie de 14 mois inférieure et court 40% de risques en plus de mourir dans la première année de vie, qu'un enfant né en Grèce? En Grèce! L'une des démocraties les plus pauvres de l'Occident. La différence? La Grèce est un Pays beaucoup plus égalitaire que les Usa.

42-23351528.jpgDéconcertant! Mais cela ne s'explique-il pas avec le fait que quelques pays ont des poches de pauvreté plus vastes où se concentrent les problèmes? L'inégalité a des effets négatifs à tous les niveaux. Sur les pauvres comme sur les riches. En Amérique un citadin sur quatre souffre tous les ans de dérangements mentaux. Mais seulement 12% de la population est pauvre. La même chose vaut pour l'obésité: 75% sont gravement en surpoids, pas 12%! Donc si une société est inégale elle sera aussi disfonctionnante. À tous les niveaux. Pourquoi? Parce que nous sommes des bêtes sociales. Compétitifs, certes, mais aussi habitués à coopérer. Conscients du fait que la coopération est nécessaire pour la survie.

Et combien savent que si une femme a une relation heureuse avec son propre compagnon, les blessures se cicatrisent plus facilement? Que moins d'amies et de personnes chères l'on a et plus probable est que l'on attrape un rhume? Non, ce n'est pas une plaisanterie. Au contraire, il semblerait que pour les épidémiologues ceci ne soit pas uniquement une donnée de fait : s'ils l'on améliore ses rapports interpersonnels, l'on améliore sa santé. Il a été fait une étude très intéressante sur un groupe d'enfants indous provenant d'une variété de villages et chastes différentes. À chacun a été donné un casse-tête à résoudre. Il y en a qui ont bien fait, d'autres qui ont mal fait. Résultats dans la norme. Seconde épreuve. Autre casse-tête à résoudre. Mais cette fois il est spécifié à quelle chaste appartiennent les divers enfants. Et que se passe-t-il? Les enfants de chaste « inférieure » le feront très mal. C'est un exemple évident que ce que nous réussissons à faire soit lié à notre position sociale. Voilà pourquoi dans une société plus inégale il y aura de majeurs problèmes d'apprentissage scolaire. Et même une majeure présence de boulisme.

42-15265126.jpgCe sont des problèmes (mauvais apprentissage scolaire, boulisme) qui, dans la prospère Angleterre sont très courants. Une étude de l'Unicef de 2008 confirme que l'Angleterre est l'un des pires pays où élever ses enfants. Le gouvernement travailliste a profondément déçu une grande partie de la population parce qu'il n'a pas combattu l'inégalité. Dans une société où tout est interconnecté cependant les changements ne doivent pas être exclusivement économiques. Il y en a d'autres, pas seulement nécessaires, mais justes. Notre style de vie n'est pas écologiquement soutenable, notre société est toujours plus disfonctionnante. Les gens se lassent : de la culture du bonus, de la voracité, de toute la richesse dans les mains de peu de gens à charge de la majorité; des promesses jamais maintenues d'aider qui est plus vulnérable, comme les pays en voie de développement.

J'ai vécu pour quelques années en Suède et au Japon, pays qui sont souvent cités comme exemples de civilisation à mesure de l'homme. Dans les deux pays les différences de revenu sont mineures, mais pour des raisons différentes. En Suède, pour les taxes, les subsides et le welfare state; au Japon parce qu'il n'y a pas des grandes différences salariales. Lequel et le meilleur? Je n'ai encore aujourd'hui pas de préférence, l'important n'est pas comment arriver à avoir des sociétés moins inégales mais d'utiliser «le niveau». Si quelqu'un me demandait si je serais confiant sur ce qui puisse arriver? Justice et égalité ne sont pas des idéaux impossibles. Comme l'a dit Martin Luther King, «l'arc de l'univers moral est long, mais il est courbé en direction de la justice».

Ecrit par Luis Batista

 

QR-Code de l'article: Sociétés + égales + heureuses?

qrcode

 

 

Disclaimer

 

Adverbum ne représente pas une publication journalistique et est ajourné sans aucune périodicité.

L'auteur du blog n'est pas responsable du contenu des commentaires au post, ni du contenu des sites y reliés.

Quelques images et le matériel multimédia en général insérés dans ce blog sont tirés d'internet et, par conséquent, considérés de notoriété publique; au cas où leur publication violerait des éventuels droits d'auteur, il est prié de le communiquer via email et la publication sera immédiatement enlevée.

 

Les commentaires sont fermés.