Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 27 janvier 2010

Qu'est ce que la vérité dans cette vie?

70565-77.jpgJe réside en Italie depuis plus d'une décennie et je pense connaître une partie du mode de vie des italiens et d'une bonne partie de ceux qui comme moi ont choisi le "Beau Pays" pour y vivre. Je n'étais donc pas surpris lorsqu'il y a quelques jours je lisais des données qui indiquaient qu'environ 80% des italiens, possède comme unique source d'informations sur le monde, ni plus ni moins que la télévision. L'homme dangereux est l'homme qui a lu un seul livre, disait un vieil adage. Figurons-nous s'il n'en a lu aucun.


Un curieux épisode m'était arrivé dans un journaux-tabac (je ne fume pas mais j'y étais entré pour acheter des timbres) au centre de Venise, ville antimembre d'une quelconque Lega Nord (parti politique pour le fédéralisme et l'indépendance de la Padania, sous la direction d'Umberto Bossi)  et antifasciste - en tenant compte de l'actuel cadre politique italien je me demande encore pour combien de temps? - elle est plus de révélateur que tant d'études sociologiques sur cette pauvre patrie italique. Une vieille dame jouait au loto et j'étais derrière elle, en attente de mon tour. Avec le propriétaire ils parlaient d'un argument au hasard de l'Italie télévisée: le Président du Conseil italien Silvio Berlusconi. De leurs discours je déduisais que l'actuel Président du Conseil est un homme qui fait, contrairement à ses prédécesseurs qui évidemment avaient fait peu.

101130-34.jpgJe l'admets, je n'ai pas réussi à rester indifférent et je me suis trahi avec une grimace dubitative. La dame s'est tournée vers moi, désolée du fait que cela m'avait touché d'entendre la vérité. La vérité? La vérité même? J'ai essayé timidement de répondre comme la sienne, plus que la vérité, elle était une interprétation de la vérité. Mais la dame, déjà ennuyée de ma grimace précédente et maintenant sûre de mon infidélité, a répliqué, pour soutenir sa thèse, que le Premier Ministre jouissait, de 70% des consentements en Italie! Quelle illumination m'a donné, malgré elle, la gentille dame.

La vérité c'est le consentement. La vérité n'est pas l'adhérence aux faits, vu que Nietzsche nous rappelle qu'il n'existe pas de faits, mais seulement leurs infinies interprétations. La vérité est l'adhésion de la majorité. Si je dis que 2+2 ne font pas 4, mais plutôt 22 et tous consentent, j'ai dit la vérité.

En souriant, j'ai répondu à la gentille dame que, si la vérité est dans le consentement, alors Hitler avait au-delà de 90% de consentements. Évidemment j'ai exagéré: la dame s'en est allée m'en disant de toutes les couleurs, phrases que par rapport à son âge je n'ose pas rapporter.

La vérité est que lorsque nous avons un unique livre à disposition pour la raconter: que ce soit la Bible ou le Coran, c'est la même chose. Si nous le faisons devenir un livre sacré, nous avons la vérité. Alors que tout le reste ne sera pas vrai. La vérité est lorsque nous avons la télévision comme unique source de nouvelles, d'informations, d'amusement, de compagnie. La gauche italienne, ou ce qu'il en reste, a commis la plus grande erreur: celle de laisser l'hégémonie culturelle au Premier Ministre, en pensant que la culture se faisait encore dans les livres, dans les journaux, dans les théâtres et dans les cinémas. Voilà une autre vérité.

Si je voulais approfondir l'argument, je dirais qu'il y a un sens logique comportemental dans le fait que la dame agée qui jouait au loto, a exprimé une des maintes significations que la vérité a assumé dans le cours de l'histoire. Il s'agit de la «vérité comme efficacité» qui se mesure sur les effets de réalité qui produit, dans le sens qui fait être dans un mode ou dans l'autre la réalité. Juste pour faire un exemple, nous ne savons pas, si ce n'est pour la foi, si Dieu existe ou s'il n'existe pas, mais le fait que son existence ait été prise comme vérité absolue, a créé un monde, comme le médiéval, où l'art était art sacré, la littérature était enfer purgatoire et paradis, et même la femme était femme ange.

50795-14.jpgA cette époque nous ne pouvons pas nier que l'existence de Dieu était une vérité, parce qu'elle produisait des effets de réalité, créait un monde. Les premiers à pressentir et à répandre le concept de «vérité comme efficacité» furent les sofistes de la Grèce antique qui, au mot «cognitif» adhérent au réel, substituèrent celle «persuasive», capable de produire des effets de réalité avec les fascinations et la séduction des affections. Machines en mesure d'inculquer ou de modifier les opinions des auditeurs, qui par conséquent finissent par traiter les opinions dont ils ont été séduits comme vérité. C'est pour cela que dans la littérature grecque les termes qui plus fréquemment accompagnent la «Persuasion» (peithó) sont les filtres et les médicaments, et pour la même raison Gorgia compare le pouvoir du mot sur l'âme à celle des médicaments sur le corps.

C'est aussi pour cela que Platon, en voulant construire la ville idéale retenait nécessaire d'expulser retors et sofistes, contre lesquels il écrivit quatorze des trente-quatre dialogues qui nous sont parvenus. Ceci pour dire qu'afin de se faire une opinion correcte il faut écouter les mots non séductifs, mais correctement argumentés et opportunément documentés. En pratique il faut être instruit et avoir mûri une bonne conscience critique. Dans le cas contraire ne fonctionnera que le mot qui est le plus capable de séduire, en créant un effet de réalité conforme à elle même. Un mot qui, pour le seul fait d'être en mesure de produire des effets de réalité, pour son efficacité sera retenu «la vérité».

Ecrit par: Luis Batista


QR-Code de l'article: Qu'est ce que la vérité dans cette vie?

qrcode

 

 

Disclaimer

Adverbum ne représente pas une publication journalistique et est ajourné sans aucune périodicité.

L'auteur du blog n'est pas responsable du contenu des commentaires au post, ni du contenu des sites y reliés.

Quelques images et le matériel multimédia en général insérés dans ce blog sont tirés d'internet et, par conséquent, considérés de notoriété publique; au cas où leur publication violerait des éventuels droits d'auteur, il est prié de le communiquer via email et la publication sera immédiatement enlevée.

------

 

00:08 Écrit par LuisB dans Opinion, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : italie, pensées, vérité, culture, connaissance, dieu, grèce antique, monde, philosophie, information | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.