Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 27 juin 2012

De Paris à Milan, de New York à Tokyo, on pédale

actualités vélo,vélopartage,écologie,sociale,environnement,économie,europe,opinion,économie verte,cycliste urbainLa bicyclette est redevenue à la mode en Occident. Alors qu'au Vietnam, en Indonésie et en Inde ainsi que dans des pays plus pauvres sont apparus des cyclomoteurs, des vespas et dans le cas de la Chine l'on assiste depuis plus longtemps à l'invasion des quatre roues, dans les métropoles des pays plus riches les gens tournent à pédaler.


actualités vélo,vélopartage,écologie,sociale,environnement,économie,europe,opinion,économie verte,cycliste urbainLe bike sharing est un programme mis en acte particulièrement dans plusieurs grandes villes européennes: un réseau d'emplacements où des bicyclettes spéciales peuvent être prélevées avec une carte magnétique (pour quelques heures ou avec des abonnements de divers jours ou même d'un an) pour voyager dans la ville est prévu.

À Paris il y a plus que 1.800 stations de location de vélo; Velib app, un système téléchargeable sur iTunes, mais également sur des devices Android, qui en déterminent la disponibilité en temps réel dans les diverses stations.

À Londres avec une livre par jour on accède aux six mille vélos disséminés dans la ville. Des services analogues existent en Luxembourg, Australie à Melbourne, au Canada à Montréal et dans les Etats Unis d'Amérique à New York, à Minneapolis et à Washington.

actualités vélo,vélopartage,écologie,sociale,environnement,économie,europe,opinion,économie verte,cycliste urbainÀ Milan les touristes et les résidents peuvent compter sur le service du bike sharing BikeMi, les coûts du service sont accessibles et très avantageux et la première demie heure d'utilisation est toujours gratuite. L'on va du tarif de 2,50 euros pour la journée à celle annuelle de 36 euro.

À Tokyo les ménagères voyagent sur le mamacharis, un vélo dessiné pour transporter les sacs de courses. À New York qui a faim mais est également pressé peut acquérir au vol des bon petits plats faits maison de vélos ambulants gourmets.

actualités vélo,vélopartage,écologie,sociale,environnement,économie,europe,opinion,économie verte,cycliste urbainÀ Londres les touristes visitent le centre sur le risciò, très utiles même pour les résidents lorsque il pleut et on ne trouve pas un taxi. Même la haute finance pédale. Avec sur le dos des bleus en lycra de marque et en selle à des bicyclettes faites sur mesure pour la modique somme dix mille de livres (douze mille cinq cents euros environ), de Wall Street à la City de Londres des hommes et des femmes défient chaque jour les intempéries et le trafic pour rejoindre leurs emplacements de travail.

Selon les dires de beaucoup de gens, les pédalages exténuants sont un rodage idéal pour commencer une journée de travail dans la jungle financière moderne. Une nouvelle mode? C'est possible, entre temps les constructeurs de vélos sont bien contents.

actualités vélo,vélopartage,écologie,sociale,environnement,économie,europe,opinion,économie verte,cycliste urbain

Approfondissement:

Optimiser le vélo en libre service dans les villes européennes – Un Manuel par Orbis, 2011 (file Pdf)

Vélos en libre service: des réseaux qui rapprochent par Urs Walter/BikesharingSuisse (file Pdf)

Ecrit par: Luis Batista


 
 

 

QR-Code de l'article: De Paris à Milan, de New York à Tokyo, on pédale.

QRCode

Générateur de QR Code / Support et FAQ

 

 

 

Disclaimer

Adverbum ne représente pas une publication journalistique et est ajourné sans aucune périodicité.

L'auteur du blog n'est pas responsable du contenu des commentaires au post, ni du contenu des sites y reliés.

Quelques images et le matériel multimédia en général insérés dans ce blog sont tirés d'internet et, par conséquent, considérés de notoriété publique; au cas où leur publication violerait des éventuels droits d'auteur, il est prié de le communiquer via email et la publication sera immédiatement enlevée.

 

Les commentaires sont fermés.