Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 septembre 2012

Chine, un gratte-ciel record en quatre-vingt-dix jours

gratte-ciel,technologie,video,ingénierie,record du monde,construction civile,sky city one,hunan,zhang yue,spéculation,économie,chine,actualitésDans la course folle aux records de chaque genre, bientôt il nous suffira de 3 mois pour toucher le ciel de la main. La compagnie de constructions chinoise Broad Group, qui planifie la construction de ce qui, une fois terminé, sera le gratte-ciel plus haut du monde, nous confirme ce rêve. Le Sky City One, 220 étages (plus deux souterrains), se lèvera dans la périphérie rurale de Changsha, ville de 7 millions d'habitants dans la province de Hunan, Chine centrale. Avec une hauteur prévue de 838 mètres, contre les 828 du Burj Khalifa de Dubaï, l'actuel détenteur du record. Bien qu'il n'y ait que dix mètres de différence entre ces géants d'acier, de ciment et de verre, en vérité la différence entre eux est abyssale en termes de temps de travail en effet, alors que pour le géant de Dubaï, inauguré en 2010, furent nécessaires 72 mois de chantier ouvert, pour Sky City One par contre, promettent les projeteurs, en suffiront trois.


gratte-ciel,technologie,video,ingénierie,record du monde,construction civile,sky city one,hunan,zhang yue,spéculation,économie,chine,actualitésTechnique ou pure spéculation? En vérité il semble que le secret serait dans le détail technique de construction employé par Broad Group, une méthode qui, après les distinctions nécessaires, ressemble à celui du très connu jeu de briques de Lego. Sauf qu'ici on n'emploie pas de briques colorées, mais des blocs de préfabriqués de 15,6 x 3,9 mètres: formules standards produites dans les quartiers généraux du groupe - la «Broad Town» -, transportés en camion sur le lieu de la construction, mis en position et assemblés. Très rapidement. Trop, selon les sceptiques qui doutent de la réussite de l'entreprise. Aucun doute, par contre, pour les constructeurs chinois qui face aux sceptiques affirment avoir déjà testé leur technique, et que cette fois il s'agirait seulement d'un édifice un peu plus haut.

gratte-ciel,technologie,video,ingénierie,record du monde,construction civile,sky city one,hunan,zhang yue,spéculation,économie,chine,actualitésFondé en 1998 par Zhang Yue avec un capital initial de 2.400 euros, aux exordes le Broad Group s'est imposé dans le secteur des conditionnateurs d'air alimentés par des sources énergétiques alternatives: une intuition gagnante étant donné les fréquents black out électriques qui sévissaient dans la République Populaire à la fin des années quatre-vingt-dix. Après le tremblement de terre dévastateur du Sichuan, en 2008, qui a provoqué au-delà 70milles victimes, Zhang vire vers les constructions, convaincu qu'aujourd'hui beaucoup d'industries emploient des technologies avancées, mais pas l'industrie du bâtiment. Et avec son entreprise il voulait obvier à ce problème. Aussitôt dit, aussitôt fait: la solution choisie par Zhang pour construire des édifices sûrs, antisismiques et écologiques est celle des préfabriqués, déjà communément employés pour des halles et des maisons, mais ici appliquée même à des édifices monstre comme le Sky City One de Changsha. Selon le point de vue de l'entrepreneur chinois il s'agirait d'une véritable révolution. Une innovation modeste et non exempte de risques, selon ses détracteurs. Zhang, de son côté, a un précédent à faire valoir: un hôtel de 30 étages construit par sa société à la fin de l'année 2011. Clé en main en 15 jours.

gratte-ciel,technologie,video,ingénierie,record du monde,construction civile,sky city one,hunan,zhang yue,spéculation,économie,chine,actualitésMaintenant le pari s'appelle Sky City pour lequel semble-t'il le constructeur ait déjà eu l'approbation finale de l'administration de la province. Il reste peu de temps pour vérifier si on peut toucher le ciel en si peu de temps: si les travaux, comme il a été préalablement annoncé, commencent en décembre, au rythme de deux étages édifiés par jour, au printemps 2013 environ 30milles personnes pourront peupler la tour, bougeant entre habitations, hôtel, magasins, restaurants et bureaux grâce aux 104 ascenseurs prévus. Un million de mètres carrés d'étendue, 220 étages, 200milles tonnes d'acier employées, la tour de Zhang promet une résistance aux tremblements de terre jusqu'à 9 degrés de magnitude, une consommation d'électricité 6 fois inférieure par rapport aux édifices conventionnels et de l'air 20 fois plus pur que ce que l'on respirera à l'extérieur grâce à une installation de conditionnement… naturellement signé Broad Group. Des architectes et des ingénieurs qui, en son temps, ont travaillé au chantier de Burj Khalifa, à Dubaï, participeront aussi à la construction. Mais cette fois, cela se fera – espérons - plus rapidement.

Ecrit par: Luis Batista


 
 

 

QR-Code de l'article: Chine, un gratte-ciel record en quatre-vingt-dix jours .

QRCode

Générateur de QR Code / Support et FAQ

 

 

 

Disclaimer

Adverbum ne représente pas une publication journalistique et est ajourné sans aucune périodicité.

L'auteur du blog n'est pas responsable du contenu des commentaires au post, ni du contenu des sites y reliés.

Quelques images et le matériel multimédia en général insérés dans ce blog sont tirés d'internet et, par conséquent, considérés de notoriété publique; au cas où leur publication violerait des éventuels droits d'auteur, il est prié de le communiquer via email et la publication sera immédiatement enlevée.

Commentaires

La Chine, comme la France sont des bons marchés, mais le pays asiatique va poser beaucoup de problèmes quand la crise l’attendra. C’est pour cela qu’il faut privilégier un marché national plus stable et sut tout durable. Il faut développer les niches écologiques, trouver des nouveaux matériaux moins polluants et économes en énergie. C’est le chemin pour le secteur de la construction.

Écrit par : constructions industriels | mercredi, 04 décembre 2013

Les commentaires sont fermés.