Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 27 février 2013

Huawei… et qui c’est celui-ci?

actualités,opinion,cellulaires,technologie,smartphones,huawei,télécommunicationsLa société chinoise Huawei Technologies selon les analystes de marché a dépassé la finlandaise Nokia, pour plus d'une décennie et jusqu'à il y a quelques années reine incontestée de la téléphonie cellulaire, et du Canadien Research In Motion (RIM), le producteur de BlackBerry – pour nous entendre, celui utilisé, et continuellement photographié, dans les mains de Barack Obama il n’y a pas très longtemps –, pour le nombre de ventes de Smartphones, devenant troisième dans le classement mondial après le sud-coréen Samsung et l'Américain Apple, respectivement au premier et à la seconde place. Le dépassement vis-à-vis des deux historiques sociétés productrices de cellulaires s'est produit au cours des trois derniers mois, se référant aux données assemblées par la société de relevé IDC, qui publie périodiquement le classement des principaux producteurs du secteur. Pour Huawei, qui vend en visant le compromis sur le binôme entre des prix bas et une qualité moyenne des produits, il s'agit d'un pas en avant très important, même si il y a de grandes incertitudes sur la façon dont pourront aller les choses dans le cours des deux prochaines années 2013-15.


actualités,opinion,cellulaires,technologie,smartphones,huawei,télécommunicationsLa naissance d'un géant: Huawei fut fondée à la fin des années quatre-vingt à Shenzhen, ville de plus de dix million d'habitants dans la province chinoise méridionale de Guangdong. La société était née pour gérer les ventes d'un producteur de centrales téléphoniques pour usage particulier (PBX) de Hong Kong. Au cours des années, Huawei ramassa des donnés et des informations sur les PBX en commençant à produire son propre article qui eut un considérable succès dans les villages et dans les petits centres urbains chinois. En 1994 la société s’expandit ultérieurement en ajoutant des nouveaux services et des systèmes toujours liés aux réseaux de télécommunication.

Grâce au succès en Chine et à sa rapide croissance, Huawei se fit connaître également à l'étranger et en 1997 il obtint son premier contrat international pour Hutchison Whampoa, multinationale de Hong Kong engagée dans de nombreux et variés secteurs de l’immobilier à l'énergie en passant par les télécommunications. Huawei ouvrit ensuite des centres de recherches pour la réalisation de systèmes liés à la technologie GSM des cellulaires. Il obtint des nombreux contrats avec IBM et entre la fin des années quatre-vingt-dix et les premières années de l’an deux mille ses dirigeants s’engagèrent pour restructurer sensiblement la société, en la préparant pour d’ultérieures expansions et pour l'ouverture de nouveaux sièges commerciaux et de recherche à l'étranger.

actualités,opinion,cellulaires,technologie,smartphones,huawei,télécommunicationsDe l’Empire céleste au monde: actuellement Huawei est plus grand producteur de systèmes pour les télécommunications dans le monde: en 2012 il a dépassé le Suédois Ericsson et, grâce aux nombreux contrats avec les opérateurs téléphoniques, il continue à être en croissance, particulièrement dans les Pays en voie de développement, de l’Afrique à l’Amérique latine en passant par ces nations asiatiques orbitantes de la République Populaire, avec le Vietnam en tête. Ses produits sont utilisés pour gérer la transmission d'informations sur les réseaux de moitié monde, même des données très délicates et pour cette raison les autorités de différents pays ont dans plusieurs occasions demandé à la société des garanties et des assurances sur ses services. Des vulnérabilités potentiellement dangereuses ont été trouvées dans certains dispositifs de réseau. En octobre 2012 une Commission du Congrès des Etats Unis a défini Huawei un danger pour la sécurité nationale, en conseillant d'interrompre n'importe quel contrat gouvernemental avec la société. La Maison Blanche a ensuite mené son enquête, en trouvant inconsistante la relation du Congrès, mais en reconnaissant tout de même la présence de risques dus à la vulnérabilité dans certains systèmes qui servent pour gérer les réseaux.

actualités,opinion,cellulaires,technologie,smartphones,huawei,télécommunicationsÉthique et droits humanitaires la prochaine barrière?: d’autres critiques vis-à-vis de la société chinoise ont été lancées par des organisations et des activistes qui se battent pour le respect des droits des travailleurs dans les installations de production, surtout en Chine, où souvent les ouvriers travaillent par de très longues tournées et dans des conditions de sécurité précaires. En mai 2006 un informaticien de vingt-cinq ans de Huawei mourut, selon quelques enquêtes journalistiques, pour l'extrême fatigue due aux tournées massacrantes. Selon les médecins, le garçon mourut à cause d'une encéphalite bactérienne. Des histoires semblables se vérifient souvent en Chine, surtout dans les sociétés qui produisent les dispositifs électroniques, comme Fox Conn, qui assemble pour beaucoup de producteurs occidentaux, Apple compris.

actualités,opinion,cellulaires,technologie,smartphones,huawei,télécommunicationsLa course vers le mobile: ces dernières années la société chinoise s’est faite connaître même par les privés individuels grâce à sa ligne de Smartphones et tablettes, qui comme le montrent les chiffres du dernier trimestre sont en train d’obtenir un succès considérable. Les dispositifs sont vendus dans différentes parties du monde et dans beaucoup de pays européens à travers une division de la société. Les Smartphones plus essentiels, et un peu spartiates, sont vendus autour des 60 euro, mais il y a des modèles plus avancés et de majeure qualité qui coûtent jusqu'à 400 euro.

Les Smartphones de Huawei utilisent principalement Androïd de Google comme système opérationnel, en versions plus ou moins développées selon les capacités des dispositifs. Les modèles plus développés ont des caractéristiques comparables à ceux de la société coréenne Samsung, mais ils offrent moins de services additionnels et suivant les détracteurs matériels de qualité inférieure. Elles coûtent du reste plusieurs centaines d'euros en moins par rapport au Samsung Galaxy S3 ou à un iPhone 5, détail qui n’est pas des moindres, surtout avec l'air qui tire pour l'économie. Les téléphones de Huawei sont souvent rendus désirables aussi par les promotions des opérateurs téléphoniques, qui avec quelques euros par mois donnent la possibilité d'avoir un Smartphone et de le payer par mois avec la facture.

actualités,opinion,cellulaires,technologie,smartphones,huawei,télécommunicationsDes prix plus bas que la moyenne pour différents produits, la présence d'Androïd qui est maintenant un système opérationnel fiable et très compétitif, l’offre de modèles plus ou moins développés et une présence croissante dans les magasins et dans les stores en ligne ont permis à Huawei de dépasser Nokia et RIM, qui pour leurs dispositifs n'emploient pas Androïd. Nokia cherche à sortir d'une profonde crise, en récupérant le terrain perdu dans le secteur des Smartphone grâce au Windows Phone, système récent et qui n'a pas encore obtenu beaucoup de demande. RIM va même pire: il vend toujours moins de BlackBerry et a tardé dans la réalisation d’un nouveau système opérationnel pour ses dispositifs, qui devrait entrer dans le commerce avec une nouvelle série de Smartphones cette année.

actualités,opinion,cellulaires,technologie,smartphones,huawei,télécommunicationsLa vision du marché: malgré les ventes en croissance, avec environ 10,8 millions de Smartphones vendus dans les derniers trois mois, les analystes sont incertains sur le futur de Huawei. L'idée est qu’à moyen terme une position basée seulement sur le bas coût des dispositifs ne puisse pas fonctionner. Huawei a besoin de créer autour de sa marque quelque chose de différent des simples «Smartphones qui coûtent peu» pour survivre, surtout étant donné la forte concurrence d'Apple et de Samsung, qui basent leur succès également sur d’autres facteurs comme l’offre de services additionnels et complétés avec leurs autres produits. Pour l'instant Huawei a trouvé un moyen pour se mettre en évidence: produire les Smartphones plus rapides du marché. Une épreuve musclée qui en dit long sur la force, industrielle, des chinois. Le nouvel Ascend P2, est en effet dispositif LTE Cat 4 capable de télécharger des données en mobilité jusqu'à 150 Mbps. Le Smartphone a un prix d'orientation de 399 euro, chiffre qui représente un indiscutable point de force par rapport aux concurrents aux noms plus titrés.

actualités,opinion,cellulaires,technologie,smartphones,huawei,télécommunicationsLe Futur entre nombres et inconnues: actuellement Huawei engendre 66% de ses revenus en dehors de la Chine en particulier 35% dans la région EMEA (12,4 milliards de dollars contre 11,8 en Chine), en Europe l'Italie se dispute, en termes de chiffre d'affaires, la deuxième place à l'Espagne avec le leadership qui va au Royaume uni. Dans le mélange mondial, la société sud-coréenne Samsung, entre temps, a dépassé Apple, la société de Cupertino en Californie fondée par Steve Jobs, en devenant le premier producteur au monde de Smartphones, toujours selon la société de relevé IDC. La société a délivré environ 63,7 millions de dispositifs et a une cote de marché à hauteur de 29%. Apple vient peu après à la seconde place avec 47,8 millions de Smartphones vendus et 22% du marché. Huawei est à la troisième place, mais beaucoup plus en arrière dans les parts de marché: 5%. Il est probable que le pourcentage puisse augmenter au cours de cette année, mais beaucoup dépendra de comment iront les choses pour Samsung. Après avoir dépassé l'iPhone, donc dans la gamme des téléphones plus coûteux, maintenant la société de la Corée du Sud à nouveau se concentre sur les modèles moins coûteux, chose qui pourrait voler des clients à Huawei surtout en Europe et dans les Etats Unis.

Ecrit par: Luis Batista


 
 

QR-Code de l'article: Huawei… et qui c’est celui-ci?

QRCode

Générateur de QR Code / Support et FAQ

 

 

 

Disclaimer

Adverbum ne représente pas une publication journalistique et est ajourné sans aucune périodicité.

L'auteur du blog n'est pas responsable du contenu des commentaires au post, ni du contenu des sites y reliés.

Quelques images et le matériel multimédia en général insérés dans ce blog sont tirés d'internet et, par conséquent, considérés de notoriété publique; au cas où leur publication violerait des éventuels droits d'auteur, il est prié de le communiquer via email et la publication sera immédiatement enlevée.

16:00 Écrit par LuisB dans Opinion, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualités, opinion, cellulaires, technologie, smartphones, huawei, télécommunications | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.