Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 29 mai 2013

L'inflation à Pékin prend le taxi

chine,pékin,taxi,transport public,économie,les prix,social,protection des consommateurs,urbanisme,mobilité,actualitésLe grand Conseil de la municipalité de Pékin, littéralement la «capitale du nord», constitué de 25 éléments parmi lesquels avocats, politiciens et représentants de la catégorie, a décidé de façon définitive que la «course de base» des taxis de la capitale de la République populaire de Chine peut être augmentée.


chine,pékin,taxi,transport public,économie,les prix,social,protection des consommateurs,urbanisme,mobilité,actualitésC’est une tacite admission du fait que les prix en vigueur depuis maintenant le lointain 2006 sont trop bas, et par conséquent massivement utilisés par la population dans une aire qui a des dimensions paires à un peu plus de la moitié de la Belgique, ce qui a créé d’énormes problèmes aux clients dans la recherche d'une voiture, retards allant d’une demie heure à une heure et refus incroyables de la part des chauffeurs de taxi en cas de courses trop courtes ou considérées déséconomiques, pour ne pas parler des continus râlements pour le coût du carburant, et de la prolifération de taxis abusifs, et des soi-disant taxis noirs de Pékin, qui assiègent des potentiels clients à chaque coin de rue.

Combien coûtera en plus voyager en taxi dans une ville d’environ 20 millions d'habitants qui compte 4 millions de voitures jaunes? La solution plus possible est celle qu’au départ on prévoit 13 yuans, 1,6 euro, (au lieu de 10 yuan) pour une course jusqu'à trois kilomètres après quoi deux yuans de plus jusqu'à trois kilomètres, et une augmentation ultérieure de 2,3 yuans ou de 2,6 pour chaque kilomètre en plus. Les tarifs étaient inaltérés depuis 2006. Depuis c’est toute une autre Chine.

chine,pékin,taxi,transport public,économie,les prix,social,protection des consommateurs,urbanisme,mobilité,actualitésTous d'accord, dans un mois il y aura la décision définitive. L’unique fausse note est le représentant des consommateurs, Wu Ting qui a dit qu'ainsi le problème des taxis retombera sur les consommateurs. Chaque chauffeur de taxi empochera par mois entre 1.400 et 2.300 yuans. A côté du conducteur montera également l'inflation.

Outre à l'urbaine, étant donné la masse contingentée de plaques pour voitures privées, le taxi est le moyen le plus commun pour se déplacer. Et celle des chauffeurs de taxi un fort lobby. Si on les arrête, on arrête la ville.

chine,pékin,taxi,transport public,économie,les prix,social,protection des consommateurs,urbanisme,mobilité,actualités

Ecrit par: Luis Batista

 

 

 

 

QR-Code de l'article: L'inflation à Pékin prend le taxi.

QRCode

Générateur de QR Code / Support et FAQ

 

 

 

 

Disclaimer

Adverbum ne représente pas une publication journalistique et est ajourné sans aucune périodicité.

L'auteur du blog n'est pas responsable du contenu des commentaires au post, ni du contenu des sites y reliés.

Quelques images et le matériel multimédia en général insérés dans ce blog sont tirés d'internet et, par conséquent, considérés de notoriété publique; au cas où leur publication violerait des éventuels droits d'auteur, il est prié de le communiquer via email et la publication sera immédiatement enlevée.


Les commentaires sont fermés.