Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 juin 2013

Les gratte-ciels d'Afrique naissent sous le signe de l'espoir

afrique,ghana,kenya,gratte-ciel,technologie,économie,développement,qualité de vie,travail,progrèsIl semblerait que l'idée présentée il y a quelque temps selon laquelle il y aura le gratte-ciel plus haut d'Afrique, du moins jusqu’à ce que quelqu'un d’autre n’en mette en chantier un encore plus grand, sera haut 270 mètres. En termes comparatifs l'Empire State Building à New York est de 391mtr. A Paris la Tour First, également appelée Tour CB31, située à La Défense est haute 231 mètres, ce qui en fait le plus haut gratte-ciel de France. L’on estime que 50.000 personnes y travailleront, d’autres 25.000 y habiteront et le gratte-ciel coûtera suivant les plans initiaux environ 8 milliards d'euros.


afrique,ghana,kenya,gratte-ciel,technologie,économie,développement,qualité de vie,travail,progrèsSurnommé Hope City, la Ville de l'Espoir, projeté par les architectes Paolo Brescia et Tommaso Principi du studio italien d'architecture Open Building Research, et le Ghana compte le faire naître dans les trois ans dans une zone dénommée Prampram – aujourd'hui complètement vide – à la périphérie de la capitale Accra pour attirer l'industrie de l'Information Technology de l'Afrique occidentale.

Encore une fois l’on assiste à l’énième Silicon Valley annoncée quelque part sur la planète. Parce qu'il n'y a pas nation dans la dernière décennie qui, dès qu'elle enregistre un minimum de bien-être pour une partie de la population – l'ineffable «classe moyenne» –, ne rêve pas de répliquer ce mix de créativité, hypermodernité et richesse que le berceau du High Tech californien à juste titre incarne dans l’imaginaire planétaire.

afrique,ghana,kenya,gratte-ciel,technologie,économie,développement,qualité de vie,travail,progrèsAu Ghana l'argent est investi par les privés. En janvier le Kenya avait posé la première pierre – en grandes trombes – d'un «Silicon Savannah de l'Afrique»: qui s’appellera Konza Technology City et sera située à 37 kilomètres de la capitale Nairobi avec un investissement prévu de 12 milliards d'euros et 20 ans de travail.

Y arriveront-ils? Ou deviendra-elle plutôt, en peu de temps, une Ghost City, une ville fantôme, comme celles des célèbres vieux films de westerns américains?

afrique,ghana,kenya,gratte-ciel,technologie,économie,développement,qualité de vie,travail,progrèsIl y aura de toute façon un avantage: les importantes recettes des commodities de toutes ces années mettront les fondations en Afrique, plutôt que de disparaître en mille ruisselets paradisiaques (de taxes, il s'entend), et les bases pour créer du vrai travail et à haute technologie. Si on l’appelle «Espoir» il y a surement un motif réel, puisque c’est toujours le dernier à mourir.

Ecrit par: Luis Batista

 

 

 

 

QR-Code de l'article: Les gratte-ciels de l'Afrique naissent sous le signe de l'espoir.

QRCode

Générateur de QR Code / Support et FAQ

 

 

 

 

Disclaimer

Adverbum ne représente pas une publication journalistique et est ajourné sans aucune périodicité.

L'auteur du blog n'est pas responsable du contenu des commentaires au post, ni du contenu des sites y reliés.

Quelques images et le matériel multimédia en général insérés dans ce blog sont tirés d'internet et, par conséquent, considérés de notoriété publique; au cas où leur publication violerait des éventuels droits d'auteur, il est prié de le communiquer via email et la publication sera immédiatement enlevée.


Les commentaires sont fermés.