Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 septembre 2013

Jeff Bezos et la leçon d'Amazon ou bien l'information en tant que lecteur

jeff bezos,amazon,washington post,opinion,publicité,internet,économie,video,journaux,investissements,médiasLe récent achat pour 250 millions de dollars du Washington Post, le plus diffus et plus ancien journal de Washington, de la part du fondateur d'Amazon, Jeff P. Bezos, a été une des nouvelles de cet été. Maintenant l’on se demande ce que seront les nouveautés que le nouveau propriétaire, parmi les plus géniaux entrepreneurs de l'ère d'Internet, voudront et sauront porter dans le prestigieux journal de la capitale américaine et, de reflet, dans l'entier secteur de l'édition, dans les Etats Unis d'Amérique et il y a à parier bien au delà.


LuisBAmazon, fondée avec le nom de Cadabra.com par Bezos en 1994 et lancée en 1995, quiconque ait acheté des livres sur le site, à travers la newsletter qui quotidiennement le rejoint avec les propositions de nouveaux titres cohérents avec ses précédents achats, connaît l'habilité de l'entreprise américaine à travailler sur les habitudes et les préférences de ses clients. Le premier et plus évident champ d'application de ces expériences à un quotidien pourrait être celui de la publicité, et en particulier celui de la publicité sur Internet, l'unique dans laquelle les investissements soient en croissance, même en temps de crise économique, aussi bien qu’il apparaît maintenant comme la terre promise pour chaque éditeur.

jeff bezos,amazon,washington post,opinion,publicité,internet,économie,video,journaux,investissements,médiasLa capacité de dessiner soigneusement les profils de ses clients pourrait permettre de réaliser des messages toujours plus visés, en augmentant l'efficacité et, donc, la valeur du quotidien comme véhicule de publicité. Les mêmes techniques développées sur Amazon se prêtent, en outre, à être utilisées pour proposer la marque du quotidien comme garantie de fiabilité et, donc, comme véhicule pour des achats différents (des voyages aux maisons, des billets pour les concerts aux automobiles), en ajournant ainsi à l'ère d'Internet l’ancienne mais maintenant vastement perdue source de revenu de la soi-disant «petite publicité commerciale».

jeff bezos,amazon,washington post,opinion,publicité,internet,économie,video,journaux,investissements,médiasMais c’est le même contenu d'information du quotidien qui pourrait être progressivement modelé sur les préférences du lecteur individuel, tant à faire imaginer un futur dans lequel, toutefois avec de considérables risques pour l'identité de l’en-tête, chaque client se voit offrir son propre journal. Ainsi, n'importe quel autre quotidien dans n'importe quel autre pays, pourra avancer avec autant de vitesse que de lecture sur chacun de ces sentiers du possible développement du Washington Post de Jeff Bezos, et se transfèrera du journal imprimé au journal en format digital et combien plus la fidélité de ses lecteurs aura été capable de se consolider,  les portant à souscrire un abonnement.

jeff bezos,amazon,washington post,opinion,publicité,internet,économie,video,journaux,investissements,médiasComment exclure qu’avec l’aide du fondateur d’Amazon, puissent se mettre en marche des processus d’innovation qui mènent à changer de façon radicale la même forme du produit journal comme nous l'avons connu jusqu’ici? N'oublions pas que Bezos est l'entrepreneur qui, en transférant les signes de l'écriture du papier à l'électronique de l'e-book et en offrant avec ses Kindle un instrument pour la lecture totalement différente du livre imprimé, a donné une contribution essentielle, cinq cents ans après la première bible imprimée de Johann Gutenberg, à une révolution dont nous ne sommes pas à même d’en définir les développements. À côté de ces nouveautés à peine imaginées, il me plaît, toutefois, de penser que Jeff Bezos puisse en porter une autre et plus immédiate au Washington Post: la nomination d'une femme directeur (naturellement avec tout le respect pour l’homme, Martin Baron, qui à l'instant la dirige).

Pourquoi ceci? Non pas pour la recherche de l’effet facile d'une spectaculaire concurrence avec un autre grand quotidien américain, le New-York Times, aujourd'hui justement dirigé par une femme, Jill Abramson. Et non pas pour un hommage au monde féminin qui risque de devenir quelque peu à la mode, tant répétée que prive d’authentique contenu.

jeff bezos,amazon,washington post,opinion,publicité,internet,économie,video,journaux,investissements,médiasLa raison de l'auspice d'une direction féminine est bien implantée dans la logique et dans la pratique de l'ère Internet. Face à la concurrence représentée par l'énorme et continuel flux de nouvelles réalisables avec une extrême facilité et de façon entièrement gratuite sur et par le réseau, la disponibilité des lecteurs à payer un prix pour un journal dépendra toujours plus de la qualité et de l'originalité de produit. Pour certains journaux, l’élément de force sera d'être dédié à des secteurs particuliers comme le sport ou la finance ou être la voix d'une communauté locale, mais la différence, à la fin, sera donnée à la capacité d'offrir une information que l’on ne puisse trouver ailleurs.

De l'Inde de la «Révolution des sari roses» les femmes de l'état de l'Uttar Pradesh, engagées dans une bataille pour le meilleur entretien des routes ravagées au point de pouvoir être employées «pour cultiver des légumes» qui sont devenus rapidement une grande histoire d'émancipation et de liberté, à l'Afghanistan où l'artiste colombien Yazmani Alboreda a distribué dix mille ballons roses pour revendiquer la richesse de l'univers féminin, le rose devient dans le monde entier la couleur de la justice.

jeff bezos,amazon,washington post,opinion,publicité,internet,économie,video,journaux,investissements,médiasMais il n'y a pas besoin d'aller en terres lointaines pour comprendre à quel point les champs soient infinis, de l'instruction à la santé et au soin des personnes, de la politique au travail, qui, regardés avec l'œil, la curiosité, la sensibilité d'une femme se prêtent à une lecture, et donc à un récit, nouveaux et originaux. Le choix, justement de ce journal, de dédier, il y a quelques jours, ses premières pages non pas aux habituels sujets de la politique mais au sujet de la violence contre les femmes, en est un bon exemple.

C’est pour cela que la direction d'un quotidien confiée à une femme se présente comme une opportunité. Questionné sur comment il pensait pouvoir élargir son public de lecteurs, il y a une vingtaine d’années, l'éditeur d'un quotidien répondit: «En assumant le plus de femmes possible dans ma rédaction». Sa réponse fut seulement apparemment banale. Mais elle aurait été encore plus appropriée s’il avait dit «en nommant une femme directeur».

Approfondissement

Document: «Jeffrey P. Bezos to Purchase The Washington Post» (document format pdf en Anglais) publié par The Washington Post Company.

Document: «To the employees of The Washington Post» (document format pdf en Anglais) publié par Jeff Bezos.

Document: «Jeff Bezos of Amazon’s Shareholder Letter 2013» (document format pdf en Anglais) publié par Amazon.com, Inc..

Document: «Mission d’expertise sur la fiscalité de l’économie numérique» (document format pdf en Française) publié par le Ministère de l’économie et des financesMinistère du redressement.

Ecrit par: Luis Batista

 

 

 

 

QR-Code de l'article: Jeff Bezos et la leçon d'Amazon ou bien l'information en tant que lecteur.

Générateur de QR Code / Support et FAQ

 

 

 

 

Disclaimer

Adverbum ne représente pas une publication journalistique et est ajourné sans aucune périodicité.

L'auteur du blog n'est pas responsable du contenu des commentaires au post, ni du contenu des sites y reliés.

Quelques images et le matériel multimédia en général insérés dans ce blog sont tirés d'internet et, par conséquent, considérés de notoriété publique; au cas où leur publication violerait des éventuels droits d'auteur, il est prié de le communiquer via email et la publication sera immédiatement enlevée.

 

Commentaires

C'est un sacré entrepreneur, un visionnaire à sa manière, dont la curiosité semble sans limite (il a même mangé des insectes : http://www.sexyfood.fr/blog/les-stars-mangent-des-insectes/ beaark !).

Écrit par : Philou | vendredi, 21 mars 2014

Les commentaires sont fermés.