Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 18 décembre 2013

La course à la nouvelle lune

espace,lune,science,technologie,chine,recherche & developpement,nasaBien autre que calme et solitaire. La Lune dernièrement devient un endroit un brin bondé. Le lancement d'une sonde chinoise, qui en décembre a déposé sur la poussière lunaire un robot de 100 kilos avec des roues et des capteurs, effraye surtout les américains.

Washington alors, en Juillet 2013, a pris une initiative législative inusuelle, en déclarant les six sites d'atterrissage de l'Apollo (le premier avec Neil Armstrong commandant de la Apollo 11 le 20 juillet 1969 le dernier était Eugene Cernan, de la Apollo 17 qui a marché sur la Lune le 14 Décembre 1972) des «lieux historiques». Ils devront être préservés selon les règles des réserves naturelles américaines.


espace,lune,science,technologie,chine,recherche & developpement,nasaOutre les Etats Unis, seule la Russie a jusqu'à présent effectué des «atterrissages doux». Mais la Chine avec sa mission Chang'e-3 (la déesse chinoise de la Lune) pour l'exploration de la lune, composée d'un lander et de Yutu (qui signifie Lapin de Jade), le 14 décembre 2013 fut le premier rover lunaire chinois, ainsi que la première navette spatiale à se poser sur la lune après la mission soviétique «Luna 24» en 1976. La Corée du Sud a annoncé vouloir suivre à roue (même si elle est loin de l'objectif). Outre les potentielles disputes de voisinage, Chine et Etats Unis pourraient avoir quelques frictions scientifiques. La sonde Chang'e-3 risque de reverser ses produits de combustion dans l'atmosphère du satellite naturel de la Terre.

espace,lune,science,technologie,chine,recherche & developpement,nasaMais c’est justement pour étudier l'air extrêmement raréfié autour de la Lune, que la NASA avait lancé la sonde Lunar Atmosphere and Dust Environment Explorer (LADEE), dont le lancement s'est produit le 7 septembre 2013, depuis le Wallops Flight Facility, en Virginie. Dans l'orbite lunaire depuis le 6 octobre, - avec une durée prévue de 100 jours - elle pourrait voir ses délicats capteurs, qui incluent un relévateur de poussière et deux spectromètres, bouchés par les décharges chinoises. En considérant les ambitions croissantes de Pékin, la prochaine étape sur la lune est marquée pour le 2017, alors qu'un astronaute chinois pourrait faire ses premiers pas dans la magnifique désolation en 2020, les préoccupations des Etats Unis augmentent. Et pendant que la diplomatie de l'espace procède avec la même méfiance par rapport à celle de la terre, la science continue à travailler.

La mission Grail (Gravity Recovery and Interior Laboratory) de la NASA avec ses deux sondes Ebb et Flow a à peine expliqué pourquoi le côté obscur de la Lune est plus grêlé des cratères : la face visible a reçu le même nombre d'astéroïdes tombés, mais étant plus chaude elle a su assouplir et ébiseler les impacts.

espace,lune,science,technologie,chine,recherche & developpement,nasa

Approfondissement

espace,lune,science,technologie,chine,recherche & developpement,nasaDocument: «China on the moon» (document format pdf en anglais) écrit par Yuan Yuan Publié par Beijing Review.

Document: «The United States and the Moon: Letter to President Barack Obama» (document format pdf en anglais) écrit par Frank R. Wolf Publié par Congress of The United States – House of Representatives.

Document: «Apollo Expeditions to the Moon» (document format pdf en anglais) Publié par National Aeronautics and Space Administration (NASA).

Document: «Lunar Quest Program Overview» (document format pdf en anglais) Publié par National Aeronautics and Space Administration (NASA).

Ecrit par: Luis Batista

 

 

 

 QR-Code de l'article: La course à la nouvelle lune.

QRCode

Générateur de QR Code / Support et FAQ

 

 

 

 

Disclaimer

Adverbum ne représente pas une publication journalistique et est ajourné sans aucune périodicité.

L'auteur du blog n'est pas responsable du contenu des commentaires au post, ni du contenu des sites y reliés.

Quelques images et le matériel multimédia en général insérés dans ce blog sont tirés d'internet et, par conséquent, considérés de notoriété publique; au cas où leur publication violerait des éventuels droits d'auteur, il est prié de le communiquer via email et la publication sera immédiatement enlevée.

 

17:09 Écrit par LuisB dans Recherche & Developpement, Science, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : espace, lune, science, technologie, chine, recherche & developpement, nasa | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.