Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 janvier 2014

Aux Etats Unis plus de prisonniers dans les prisons privées pour des raisons économiques?

etats unis,liberté,prisons,prisonniers,économie,actualités,droits de l'homme,solidaritéEt si, outre à la sévérité avec laquelle les lois des Etats unis punissent les crimes c’était également le fonctionnement déformé des mécanismes économiques qui règlent les contrats entre les gouvernements et les pénitentiaires privés à tenir pleines les prisons américaines? C’est seulement un soupçon avancé par les associations pour les droits civils: il ne semble pas y avoir de preuves factuelles. Mais le simple doute, la possibilité qu'il y ait plus de gens qu’il ne devrait derrière les barreaux et que cela se produise aussi pour des raisons «commerciales», provoque un trouble général.


etats unis,liberté,prisons,prisonniers,économie,actualités,droits de l'homme,solidaritéUn examen précis de dizaines de contrats entre les administrations des divers États de l'Union et les sociétés qui gèrent les instituts de détention, effectué par «In the Public Interest», une association pour la tutelle des citoyens qui a obtenu une grande masse de documents du ministère de la Justice, alimente les soupçons.

Avec 2, 4 millions de citoyens subordonnés à des mesures restrictives, les Etats Unis d'Amérique détiennent le record mondial de la population en prison: de cinq à dix fois supérieure par rapport aux pays européens, et par rapport à la population.

etats unis,liberté,prisons,prisonniers,économie,actualités,droits de l'homme,solidaritéSi l’on ajoute les personnes avec l'assignation à domicile ou en liberté surveillée, on arrive presque à un condamné à des peines de détention par cent habitants. C’est nécessaire pour lutter contre le crime avec des lois sévères, soutiennent les partisans du «poing de fer». Et cela a fonctionné dans beaucoup de cas, à en juger par la diminution de l'activité criminelle des dernières années, surtout dans certaines métropoles comme New York. Mais pourquoi, si les crimes baissent, la population de prison augmente et a quadruplé depuis 1980? La première réponse qui est donnée c’est à cause de la diffusion des délits liés au trafic de drogue. En effet, plus de la moitié des détenus aux Etats Unis (51%) a au moins un chef d'amputation lié à l’emploi et la vente de substances stupéfiantes.

etats unis,liberté,prisons,prisonniers,économie,actualités,droits de l'homme,solidaritéMais les années 80, époque d'explosion de l'activité criminelle, ont été également ceux de la rapide croissance de l'industrie des pénitentiaires privés. Et les tentatives maintenant faites par divers États de réduire la population des prisons (en recourant à des peines alternatives à la détention pour les délits moins graves) se sont souvent heurtées justement avec la rigidité des contrats qui garantissent à ces sociétés un paiement intégral des frais basé sur le nombre de cellules et non pas sur leur occupation effective. L'état de Californie paye toujours au moins 70% de la capacité des pénitentiaires, mais dans beaucoup d'autres États ce «minimum garanti» est de 97% et dans le cas de l'Arizona on arrive même à payer 100%, même lorsque les cellules restent vides. En somme, les politiques de réduction de la population de prison fonctionnent seulement dans les pénitentiaires publiques.

etats unis,liberté,prisons,prisonniers,économie,actualités,droits de l'homme,solidaritéMais dans les prisons fédérales, seulement 16% sont des détenus des Etats Unis. Dans les autres, avec les gouvernements obligés à payer même pour les lits vides, il y a le doute que les condamnations soient âpres pour ne pas devoir expliquer justement aux contribuables pourquoi ils jettent tant d'argent pour des détenus inexistants (un détenu moyen côte 21 milles dollars l'an, 33 milles s'il est en sécurité maximale) alors qu’il y a des états et des villes qui risquent la banqueroute.

Approfondissement

etats unis,liberté,prisons,prisonniers,économie,actualités,droits de l'homme,solidaritéDocument: «Criminal: How Lockup Quotas and "Low-Crime Taxes" Guarantee Profits for Private Prison Corporations» (document format pdf en anglais) Publié par In the Public Interest.

Document: «Criminal: How Lockup Quotas and "Low-Crime Taxes" Guarantee Profits for Private Prison Corporations» (infographic file JPG en anglais) Publié par In the Public Interest.

Ecrit par: Luis Batista

 

 

 

QR-Code de l'article: Aux Etats Unis plus de prisonniers dans les prisons privées pour des raisons économiques?

QRCode

Générateur de QR Code / Support et FAQ

 

 

 

 

Disclaimer

Adverbum ne représente pas une publication journalistique et est ajourné sans aucune périodicité.

L'auteur du blog n'est pas responsable du contenu des commentaires au post, ni du contenu des sites y reliés.

Quelques images et le matériel multimédia en général insérés dans ce blog sont tirés d'internet et, par conséquent, considérés de notoriété publique; au cas où leur publication violerait des éventuels droits d'auteur, il est prié de le communiquer via email et la publication sera immédiatement enlevée.

 

Les commentaires sont fermés.