Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 14 janvier 2015

FBI NGI, la reconnaissance biométrique faciale est opérationnelle

reconnaissance faciale,surveillance,biométrique,ngi,fbi,technologie,sécurité,droits de l'hommeAprès plus de trois ans de développement, la division Criminal Justice Information Services (CJIS) du Federal Bureau of Investigation (FBI) a annoncé d'avoir rejoint la pleine opérativité du nouveau système Next Generation Identification (NGI). Ce dernier étend considérablement les capacités d'identification biométrique du Bureau et, dans le futur, il substituera complètement l'Integrated Automated Fingerprint Identification System (IAFIS).


reconnaissance faciale,surveillance,biométrique,ngi,fbi,technologie,sécurité,droits de l'hommeL'EFF (Electronic Frontier Foundation) soutient que la reconnaissance faciale représente un grave danger pour la vie privée des citoyens des Etats unis ou des étrangers résidents. L'EFF est une organisation internationale non profit d'avocats qui s’adresse à la tutelle des droits digitaux et de la liberté d’expression dans le contexte de l’ère digitale d’aujourd’hui. Sa principale résolution est celle d'éduquer la presse, les politiciens et le public en général en ce qui concerne les libertés civiles dans les matières connexes à la technologie et d'agir en défense de ces libertés.

reconnaissance faciale,surveillance,biométrique,ngi,fbi,technologie,sécurité,droits de l'hommeL'actuelle base de données d'empreintes digitales contient au-delà de 100 millions d’enregistrements (le plus grand du monde) et a été projetée pour inclure d’autres données biométriques, comme l’empreinte de la paume, les scans de la pupille (iris) et, justement, les reconnaissances faciales. NGI combine toutes ces informations dans un fichier, en les reliant aux données biographiques (nom, adresse, âge, race, etc.) des citoyens. L'énorme base de données est partagée avec les autres agences fédérales et avec les polices locales. En 2015, le FBI ramassera plus de 50 millions d'images.

reconnaissance faciale,surveillance,biométrique,ngi,fbi,technologie,sécurité,droits de l'hommeLes derniers deux services introduits par l'équipe NGI sont Rap Back et Interstate Photo System (IPS). Le premier permet au personnel autorisé de recevoir des notifications relatives à l'histoire criminelle de personnes qui occupent des positions déterminées, par exemple un enseignant. La seconde, par contre, est celle qui a soulevé le plus de critiques. Les forces de l'ordre peuvent effectuer la recherche de photographies associées à des personnes suspectées d'avoir accompli des activités criminelles. La technologie a été récemment utilisée pour capturer un fugitif, arrêté en 1999 pour abus sexuels et séquestration de personne.

reconnaissance faciale,surveillance,biométrique,ngi,fbi,technologie,sécurité,droits de l'hommeL'EFF a mis en évidence cependant les aspects négatifs de l’IPS. Aujourd'hui, si un patron veut vérifier le background d'un candidat, il envoie l'empreinte digitale à l’FBI, qui la conserve dans la base de données civile. Avec l'activation de NGI, le même patron pourrait demander même une « photo signalétique » qui viendra inclue dans une base de données unique. Vu que le système possède un soin du 85%, le risque est celui d'être échangé pour un criminel, seulement parce qu'un ordinateur a établi que la figure d'une personne est mathématiquement semblable à celle d’un suspect. Le FBI soutient toutefois que le système a été projeté pour prévenir les faux positifs.

Approfondissement

reconnaissance faciale,surveillance,biométrique,ngi,fbi,technologie,sécurité,droits de l'hommeDocument : « FBI Next Generation Identification (NGI) » Publié par Federal Bureau of Investigation (F.B.I.) – Executive Outreach & Education.

Document : « Data-Masks: Biometric Surveillance Masks Evolving in the Gaze of the Technological Other » Écrit par Sterling Crispin Publié par University Of California – Santa Barbara.

Document : « Face Detection and Identification Using Competitive Neural Network » Écrit par Abdul Mazid, Daya Shankar Singh et Vijayant Pawar Publié par Department of Computer Science & Engineering Madan Mohan Malviya University of Technology Gorakhpur, (UP) India.

Document : « The Eyes Don’t Lie”: Historical, Legal and Policy Considerations Guiding Law Enforcement’s Compelled Biometric Identification Practices » Écrit par Heather M. Patterson Publié par heatherpatterson.org.

Document : « L’identification grâce à la reconnaissance faciale » Publié par Safran Magazine.

Social network Twitter : “ @EFFPublié par EFF (Electronic Frontier Foundation)

Écrit par : Luis Batista

Twitter : @LuisB

 

 

 

 

QR-Code de l'article : FBI NGI, la reconnaissance biométrique faciale est opérationnelle.

QRCode

Générateur de QR Code / Support et FAQ

 

 

 

 

Disclaimer

Adverbum ne représente pas une publication journalistique et est ajourné sans aucune périodicité.

L'auteur du blog n'est pas responsable du contenu des commentaires au post, ni du contenu des sites y reliés.

Quelques images et le matériel multimédia en général insérés dans ce blog sont tirés d'internet et, par conséquent, considérés de notoriété publique; au cas où leur publication violerait des éventuels droits d'auteur, il est prié de le communiquer via email et la publication sera immédiatement enlevée.

 

 

Les commentaires sont fermés.