Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 mai 2012

La dernière plaie de l'Inde moderne: la consommation d'héroïne

inde,santé publique,droits de l'homme,politique,sociale,antistupéfiant,héroïne,drogueParmi les raisons qui poussèrent le mouvement hippie dans les années soixante-dix à élire l'Inde comme l'une de ses destinations préférées il y avait la possibilité de se procurer de l'héroïne à bas coût: Le plus souvent, c'étaient les étrangers, européens et américains à acquérir et à consommer la substance.

Lire la suite

mercredi, 28 mars 2012

Zimbabwe: Là où un film peut coûter la liberté

afrique,zimbabwe,film,liberté,printemps arabe,politique,droits humains,actualité,robert mugabeDeux ans de prison avec sursis; une amende de 500 dollars américains; et 420 heures de service civil. Quel délit, quelle subversion contre le président Robert Mugabe, qui a presque 88 ans et qui est depuis 1980 à la tête de l'état africain, ont commis six activistes pour mériter cette lourde condamnation? Ils n'ont rien fait, mais vraiment rien. Ils ont seulement regardé. Un film, pour la précision: un film sur les protestations du «printemps arabe».

Lire la suite

mercredi, 03 août 2011

Fanatismes: Si la prétention de la vérité suprême devient violence tuant la tolérance

fanatisme,patriotisme,fondamentalisme,multiculture,liberté,politique,religion,humanité,opinionDans le célèbre article «Fanatisme» de son Dictionnaire philosophique, publié en 1764, Voltaire écrivait: «Ces personnes sont persuadées que le Saint Esprit qui les envahit soit au dessus de la loi, que leur enthousiasme soit la loi unique qu'ils doivent entendre. Que répondre à un homme qui vous dit qu'il préfère obéir à Dieu que non pas aux hommes, et que, par conséquent, il est certain de mériter le ciel en vous coupant la gorge? D'habitude ce sont les méchants à guider les fanatiques, à leur mettre le poignard dans les mains. Ils ressemblent à ce Vieux de la Montagne qui, d'après ce que l'on dit, faisait savourer les joies du paradis à des imbéciles et leur promettait une éternité de ces plaisirs dont il leur avait donné goût, à condition qu'ils aillent assassiner tous ceux qu'il désignait».

Lire la suite

mercredi, 08 juin 2011

Médecins aimés et haïs

médecins, médecine, santé publique, droits de l'homme, société, science, cupidité, opinion Medicus, le mot et l'histoire: la configuration du mot dans le déroulement de l'histoire, n'est pas univoque. Médecin du latin medeor, mederi, «remédier», mais en sens plus serré «soigner»: c'est une première hypothèse, peut-être la plus crédible. Depuis l'antiquité romaine le terme s'est, pour ainsi dire, spécialisé, en assumant un significatif thérapeutique véritable: «assainir, soigner, prendre soin».

Lire la suite