Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 novembre 2010

Le trajet d'Atlantide

42-22123153.jpgEt arrivera un temps où le ciel deviendra de feu, les mers remonteront les fleuves, inonderont les champs et les villes, un temps où les glaces tomberont en pièces avec le bruit du tonnerre et les animaux - mammifères, oiseaux, insectes - fuiront vers les terres boréales à la recherche d'eau et de fraîcheur. Cela semble peut être une prophétie biblique, mais c'est la réalité. Nous y sommes déjà en plein dedans, incrédules et incapables de réagir. La mer d'ici la fin du siècle pourrait monter de sept mètres mais, même s'il s'agissait d'un seul mètre, le quart de la population mondiale serait en danger. Marseille, Londres, Shanghai, New York, Tokyo, Amsterdam, le Caire, Mumbay et mille autres villes côtières finiront en dessous ou devront être protégés par des barrages.

Lire la suite

mercredi, 02 juin 2010

Lorsque les jours des cendres ont mis en crise la civilisation

842940DE-440C-420E-89B0-B11913043B55_mw800_s.jpgUne femme grande comme une montagne avec un visage à mi-chemin entre beau et terrible. Ainsi Giacomo Leopardi, retenu le plus grand poète italien du dix huitième siècle et l'une des figures les plus importantes de la littérature mondiale, imagine la nature qui se manifeste dans toute son épouvantable puissance à un Islandais. Avec la capacité visionnaire dont seuls les génies sont capables, l'auteur des Opérettes morales (recueilli en vingt-quatre compositions, entre dialogues et nouvelles du style moyen et ironique, écrites entre 1824 et 1832) anticipe les scénarios du présent en faisant justement de la primordiale Islande - terre de volcans explosifs, eaux rebouillantes et cendres volantes - le symbole d'une nature plus forte que chaque dessin humain. Capable de mettre à genou le pouvoir excessif de la civilisation technologique et de paralyser la planète en jetant une ombre noire sur nos certitudes.

Lire la suite

mercredi, 19 mai 2010

Le business et le massacre des animaux protégés en Chine

2100A3X00-2.jpgPour croître plus rapidement la Chine n'a pas hésité à détruire son environnement. Les personnes sont habituées à vivre avec des poisons et ils l'acceptent, si cela permet de mourir moins pauvres. Parmi les victimes il y a les animaux et les gens, tout en les aimant, ils ne se scandalisent pas s'ils sont sacrifiés pour de l'argent. Depuis des semaines on multiplie les nouvelles de tigres laissés mourir de faim, ou tués, de zoos où les animaux épuisés par la maigreur finissent dans les congélateurs, de carcasses d'espèces protégées données en pâte à d'autres bêtes, ou à des employés laissés sans salaire.

Lire la suite

mercredi, 03 mars 2010

La lente évaporation du cycle de la vie

42-21923829.jpgPour Talès de Mileto (1) l'eau était le principe et la fondation (arkhé) de toutes les choses parce que chaque chose se génère et vit dans l'humidité. L'eau, ensemble avec l'air, le feu et la terre, est l'un des quatre éléments fondamentaux de la physique présocratique; mais ces quatre éléments continuent à être la référence ultime des analyses d'impact des activités humaines encore à ce jour. L'analyse du cycle de vie (Life Cycle Assessement), en effet, analyse l'impact environnemental des biens sur la base de la quantité de ces mêmes éléments consommés pour les produire, pour les distribuer, pour les écouler ou les recycler et ce pendant leur emploi ou consommation.

Lire la suite