Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 24 novembre 2010

Aller au cinéma: du popcorn aux toilettes

42-22407695.jpgMême si je suis un amant de la série cinématographique Matrix je dois confesser que j'ai fait un effort surhumain à ne pas me cloîtrer dans les toilettes pendant Matrix Reloaded, de même que j'aurais voulu me réfugier dans les mêmes toilettes lorsque je suis allé voir le récent Inception, tout ça parce que c'est l'idée que se fait un imbécile d'un film intelligent. Je préfère Rapunzel ou la série Shrek. Il est vrai que je pars d'avance avec la considération que le cinéma est mort, et avec ceci je ne veux pas dire qu'on ne fera plus film mais que le cinéma n'est plus le moyen narratif dominant: fin de son hégémonie sur l'imagination des gens. Si nous écoutons nos enfants nous les entendrons citer plus souvent YouTube, Dailymotion ou les caméras vidéo de surveillance que les films comme faisaient autrefois les américains ou les Nouvelle Vague. Il est maintenant un fait que les ventes de jeux vidéos auraient dépassé celles du cinéma s'il n'y avait pas eu Avatar, et avec lui l'arrivée du 3D, à relever la moyenne, même si temporairement, et que les séries tv sont plus extrême et avec des centaines de canaux généralistes.

Lire la suite

19:23 Écrit par LuisB dans Actualités, Culture, Économie, Film, Loisirs, Opinion, Video, Web | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cinéma, cinématographie, multiplex, économie, bollywood, vidéo, films, culture, opinion | |  Facebook | | | | Pin it! |

mercredi, 15 septembre 2010

Tea party - les «rebelles du thé» qui bousculent l'Amérique

61000x.jpgFils d'anciennes pulsions et de nouvelles rages, alimenté du creux économique qui est en train d'user l'optimisme américain, le «Tea Party» est le phénomène politique plus important et encore indéchiffrable dans l'Amérique des fins d'années ’10. Non pas un parti, et pas non plus une côte reconnaissable dans le corps de l'opposition républicaine qui tente aussi de les assimiler, les nouveaux «rebelles du thé» qui s'inspirent et se donnent des airs de mouvements du XVIIIe siècle contre les gabelles anglaises, sont un «énorme parapluie», que même les sondagistes ne réussissent pas à dessiner de manière cohérente.

Lire la suite

mercredi, 01 septembre 2010

Le sens des brésiliennes pour la beauté

brazilian_women.jpgL'industrie qui alimente le mythe national de la beauté brésilienne est un secteur presque complètement féminin: sur 3.4 millions de préposés, 90% est en effet composé de femmes. Comparaisons: ce n'est pas ainsi en France, dans les Etats Unis et même pas en Italie, où la présence des hommes est moyennement de 50%. Le sens de l'esthétique chez les femmes brésiliennes est très fort: elles veulent être attrayantes, parce qu'au Brésil l'extériorité est exhibée partout. 

Lire la suite

mercredi, 04 août 2010

Le racisme pour 190 euro par mois

42-17008101.jpgL'ouvrier chinois sait vraiment ce qu'est le travail. Cependant il n'a jamais eu un problème qui nous est familial, à nous occidentaux: la concurrence. Jusqu'à il y a dix ans de cela, l'industrie étatique le protégeait, construite et gérée par le communisme. Ensuite il s'est protégé lui même: aucun travailleur au monde ne coûtait moins que lui. Ce n'est plus ainsi. Avec le temps, dans le monde, se crée toujours quelqu'un de plus avantageux que le plus avantageux. Le travailleur chinois, nommé «personnage de l'année» par Time, découvre aujourd'hui qu'il est déjà pratiquement hors marché. La croissance constante de la planète commence à poser sur de nouvelles épaules: les immigrés du Vietnam, du Sri Lanka, du Cambodge et des Philippines. Des milliers de clandestins du Sud-est asiatique rembourrent les usines chinoises qui empoisonnent lourdement le delta du fleuve des Perles.

Lire la suite