Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 24 novembre 2010

Aller au cinéma: du popcorn aux toilettes

42-22407695.jpgMême si je suis un amant de la série cinématographique Matrix je dois confesser que j'ai fait un effort surhumain à ne pas me cloîtrer dans les toilettes pendant Matrix Reloaded, de même que j'aurais voulu me réfugier dans les mêmes toilettes lorsque je suis allé voir le récent Inception, tout ça parce que c'est l'idée que se fait un imbécile d'un film intelligent. Je préfère Rapunzel ou la série Shrek. Il est vrai que je pars d'avance avec la considération que le cinéma est mort, et avec ceci je ne veux pas dire qu'on ne fera plus film mais que le cinéma n'est plus le moyen narratif dominant: fin de son hégémonie sur l'imagination des gens. Si nous écoutons nos enfants nous les entendrons citer plus souvent YouTube, Dailymotion ou les caméras vidéo de surveillance que les films comme faisaient autrefois les américains ou les Nouvelle Vague. Il est maintenant un fait que les ventes de jeux vidéos auraient dépassé celles du cinéma s'il n'y avait pas eu Avatar, et avec lui l'arrivée du 3D, à relever la moyenne, même si temporairement, et que les séries tv sont plus extrême et avec des centaines de canaux généralistes.

Lire la suite

19:23 Écrit par LuisB dans Actualités, Culture, Économie, Film, Loisirs, Opinion, Video, Web | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cinéma, cinématographie, multiplex, économie, bollywood, vidéo, films, culture, opinion | |  Facebook | | | | Pin it! |

mercredi, 01 septembre 2010

Le sens des brésiliennes pour la beauté

brazilian_women.jpgL'industrie qui alimente le mythe national de la beauté brésilienne est un secteur presque complètement féminin: sur 3.4 millions de préposés, 90% est en effet composé de femmes. Comparaisons: ce n'est pas ainsi en France, dans les Etats Unis et même pas en Italie, où la présence des hommes est moyennement de 50%. Le sens de l'esthétique chez les femmes brésiliennes est très fort: elles veulent être attrayantes, parce qu'au Brésil l'extériorité est exhibée partout. 

Lire la suite

mercredi, 23 juin 2010

Les esclaves de la crise

42-21056940.jpgSi nous prenons en considération quelques numéros du PNUD (le Programme des Nations Unies pour le développement) l'on se rend compte qu'au-delà des contingences qui l'ont déterminé, une crise, des proportions de celle que nous connaissons aujourd'hui, était largement prévisible. Nous, occidentaux, qui représentons en effet 18% de la population mondiale, plus ou moins 800 millions de personnes, disposons de 83% du revenu mondial, alors que 82% de la population mondiale, plus ou moins cinq milliards de personnes, se partagent les 17% restants. Un système aussi disproportionné ne pouvait pas avoir une longue durée.

Lire la suite

mercredi, 02 juin 2010

Lorsque les jours des cendres ont mis en crise la civilisation

842940DE-440C-420E-89B0-B11913043B55_mw800_s.jpgUne femme grande comme une montagne avec un visage à mi-chemin entre beau et terrible. Ainsi Giacomo Leopardi, retenu le plus grand poète italien du dix huitième siècle et l'une des figures les plus importantes de la littérature mondiale, imagine la nature qui se manifeste dans toute son épouvantable puissance à un Islandais. Avec la capacité visionnaire dont seuls les génies sont capables, l'auteur des Opérettes morales (recueilli en vingt-quatre compositions, entre dialogues et nouvelles du style moyen et ironique, écrites entre 1824 et 1832) anticipe les scénarios du présent en faisant justement de la primordiale Islande - terre de volcans explosifs, eaux rebouillantes et cendres volantes - le symbole d'une nature plus forte que chaque dessin humain. Capable de mettre à genou le pouvoir excessif de la civilisation technologique et de paralyser la planète en jetant une ombre noire sur nos certitudes.

Lire la suite