Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 septembre 2012

Chine, un gratte-ciel record en quatre-vingt-dix jours

gratte-ciel,technologie,video,ingénierie,record du monde,construction civile,sky city one,hunan,zhang yue,spéculation,économie,chine,actualitésDans la course folle aux records de chaque genre, bientôt il nous suffira de 3 mois pour toucher le ciel de la main. La compagnie de constructions chinoise Broad Group, qui planifie la construction de ce qui, une fois terminé, sera le gratte-ciel plus haut du monde, nous confirme ce rêve. Le Sky City One, 220 étages (plus deux souterrains), se lèvera dans la périphérie rurale de Changsha, ville de 7 millions d'habitants dans la province de Hunan, Chine centrale. Avec une hauteur prévue de 838 mètres, contre les 828 du Burj Khalifa de Dubaï, l'actuel détenteur du record. Bien qu'il n'y ait que dix mètres de différence entre ces géants d'acier, de ciment et de verre, en vérité la différence entre eux est abyssale en termes de temps de travail en effet, alors que pour le géant de Dubaï, inauguré en 2010, furent nécessaires 72 mois de chantier ouvert, pour Sky City One par contre, promettent les projeteurs, en suffiront trois.

Lire la suite

mercredi, 23 février 2011

Une robe trop rouge en terre chinoise

chine, hu jintao, peng liyuan, xi jinping, michelle obama, révolution culturelle, culture, mode de vie, video, la modeLes chinois aussi ont ouvert les oreilles au coton tige et l'ongle de l'auriculaire tortillé, dans les villes, s'utilise toujours moins. Parmi les plaisirs auxquels ils ne renoncent pas, il y a par contre l'invisibilité du pouvoir. En Occident l'on peine à comprendre pourquoi plus une figure est publique et plus sa vie se cache dans le privé. Europe et Amérique prétendent leader star, ils les consomment comme des protagonistes d'un show et les acceptent s'ils interprètent leur part en suivant le scénario de la démocratie en ligne. En Chine l'on connaît les détails des personnes communes, la scène continue à être réservée aux acteurs, alors que l'empereur se conserve à l'abri de la Ville Interdite.

Lire la suite

mercredi, 27 octobre 2010

La Chine - une expérience esthétique

42-20428397.jpgIl y a quelque temps, sachant que j'avais visité en long et en large le territoire de l'Empire céleste, des amis qui n'avaient jamais mis pied en Chine, me demandèrent si la Chine était belle ou pas. J'eus du mal à répondre même si, certes, la Chine est belle, même très belle. Mais je me retrouvai à expliquer cette beauté en termes absolument humains, pas du paysage: je racontai ainsi des grands monuments du passé, des rizières terrassées qui sillonnent en parfaite géométrie les flancs des montagnes et des collines comme celles non loin du fleuve Li où il y a une zone protégée par l'Unesco, qui est d'une beauté désarmante pour sa simplicité. Je racontai des campagnes cultivées où ces légers cumules que l'on voit sont les sépultures des aïeux qui ne doivent jamais ô grand jamais être profanées, pour ne pas rendre facile le chemin d'un tracteur.

Mais, je me rendais compte, que je n'avais pas répondu à la question dans le sens dans lequel elle avait été posée par mes amis qui avaient été piqués tout à coup par cette curiosité, peut-être parce que fatigués d'entendre parler de Chine, uniquement en termes d'économie, de développement et de concurrence.

Lire la suite

19:36 Écrit par LuisB dans Culture, Opinion, Video, Vie, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chine, culture, empire céleste, paysage, tourisme, esthétique, voyage, opinion, humanité, géographie, civilisation | |  Facebook | | | | Pin it! |

mercredi, 04 août 2010

Le racisme pour 190 euro par mois

42-17008101.jpgL'ouvrier chinois sait vraiment ce qu'est le travail. Cependant il n'a jamais eu un problème qui nous est familial, à nous occidentaux: la concurrence. Jusqu'à il y a dix ans de cela, l'industrie étatique le protégeait, construite et gérée par le communisme. Ensuite il s'est protégé lui même: aucun travailleur au monde ne coûtait moins que lui. Ce n'est plus ainsi. Avec le temps, dans le monde, se crée toujours quelqu'un de plus avantageux que le plus avantageux. Le travailleur chinois, nommé «personnage de l'année» par Time, découvre aujourd'hui qu'il est déjà pratiquement hors marché. La croissance constante de la planète commence à poser sur de nouvelles épaules: les immigrés du Vietnam, du Sri Lanka, du Cambodge et des Philippines. Des milliers de clandestins du Sud-est asiatique rembourrent les usines chinoises qui empoisonnent lourdement le delta du fleuve des Perles.

Lire la suite