Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 mars 2011

Les révoltes sur les terres du Raïs

manifestations,démocratie,dictateurs,egypte,libye,hosni moubarak,mouammar kadhafi,géopolitique,ben ali,tunisie,politique,videoLes tremblements de terre géopolitiques qui ébranlent l'entière bande Sud de la Méditerranée marquent l'authentique fin de l'ère coloniale. Théoriquement dépassée depuis plus d'un demi-siècle, cette longue phase historique ne s'était jamais épuisée. Soit aussi de façon indirecte, l'influence des puissances externes restait décisive. Les élites soi-disant postcoloniales devaient choisir entre l'isolation (le cas de la Libye jusqu'à hier) et la plus ou moins forte dépendance des puissances occidentales.

L'Egypte de Moubarak était dans ce sens le paradigme parfait.

Lire la suite

mercredi, 16 février 2011

La fabrique de la vérité médiatique

raison d'état,politique,vérité,mensonge,liberté,citoyens,pouvoir,totalitarisme,démocratie,videoLa politique n'est pas l'espace ni de la vérité ni du mensonge. Il ne doit pas accueillir un Absolu à garder à tout prix, ni un Vide radical de sens, dans lequel tout est possible; ni un Bien ni un Mal. Parce que souvent l'un se renverse dans l'autre.

Une illustre tradition qui, en âge moderne, naît en partie de Machiavelli et de la Raison d'État, relie la politique au Mal et théorise aussi la légalité, pour le puissant, de mentir; le pouvoir politique est secret, ses voies et ses raisons sont cachées au peuple, à qui le vrai but de l'action politique - la puissance - ne doit pas être révélée; au contraire, on doit la masquer, dissimuler, représenter faussement comme si elle était orientée vers le Bien. Le pouvoir est opaque, et il doit rester tel; il ne peut être ni enquêté ni critiqué, parce qu'il dépasse la compréhension du peuple, des citoyens.

Lire la suite

mercredi, 09 février 2011

Qatar: en poursuivant un rêve

qatar,emirats arabes unis,rêve,éducation,démocratie,social,politique,droits de l'homme,vidéoAu Souk Waqif, le marché de Doha, trouver un souvenir de l'émirat est une emprise impossible. Des marchands aux traits asiatiques offrent djellaba et céramiques arrivéesdirectement de la Jordanie. Les plus raffinés exposent des boîtes et chaises nacrées: «Made in Syrie», admet le vendeur indien avec un sourire. A quelques pas de sa boutique, un serveur népalais offre un expresso «à l'italienne»: le restaurant est de propriété libanaise. De qatarien, dans les parages, il n'y en a même pas ombre. Souk Waqif est l'ancien cœur de Doha. Si avec «ancien» on accepte la définition locale. Le vieux marché de la ville, où jusqu'à il y cinquante ans les bédouins venaient échanger des marchandises et acheter des produits introuvables dans le désert, il y a quelques années de cela il a été démoli puis reconstruit complètement.

Lire la suite

mercredi, 12 janvier 2011

Comment construit-on une vérité «fictive»

14346.jpgDepuis toujours, le pouvoir entretient avec la vérité et avec son contraire un rapport difficile. Le pouvoir se cache, ment et falsifie pour se conserver et grandir. C'est aussi pour chercher à dénouer ce nœud, qu'est née la démocratie: avec les gouvernants finalement à la lumière du jour, visibles au centre de la place - et non plus dans l'ombre des palais ou des temples - sous le regard vigilant du peuple réuni en assemblée, auquel on n'aurait rien pu cacher.

Lire la suite