Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 janvier 2015

Place Tienanmen, Wall Street : là où le monde est capitalisme

capitalisme,investissement,économie,globalisation,opinion,geoecononieUn monde sensiblement divisé en deux, entre Etats-Unis et Chine. Mais pas seulement : un monde toujours plus bancocentrique, qui enregistre l'autoritaire ascension de Pékin dans le classement mondial de la finance. Wall Street, en somme, talonnée et peut-être déjà coude à coude avec le Tienanmen. Voilà ce que nous raconte le « Global Rank 2014 ».

Lire la suite

20:00 Écrit par LuisB dans Économie, Geoecononie, Opinion | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : capitalisme, investissement, économie, globalisation, opinion, geoecononie | |  Facebook | | | | Pin it! |

mercredi, 04 juin 2014

L’éternel duel des pièces de monnaie

économie,politique,marchés,finance,argent,spéculation,monnaie,chine,états-unis,russie,europe,geoecononie,opinionLe renminbi (ou yuan), la devise de la République de Chine, a accusé ces derniers mois la conséquence de l'affaiblissement et a remis en vogue les accusations portées contre les autorités chinoises de manipulation de la monnaie et la dévaluation compétitive par rapport aux autres pays. À la mi- Avril, le Département du Trésor des États-Unis d'Amérique (Département of Treasury), ou le Ministère du gouvernement fédéral des États-Unis qui est responsable de la gestion de la dette publique, a officiellement exprimé de "très graves préoccupations", soulignant que la question a longtemps été l'un des problèmes les plus complexes de la politique économique dans les relations entre les Etats-Unis et la Chine.

Lire la suite

mercredi, 04 août 2010

Le racisme pour 190 euro par mois

42-17008101.jpgL'ouvrier chinois sait vraiment ce qu'est le travail. Cependant il n'a jamais eu un problème qui nous est familial, à nous occidentaux: la concurrence. Jusqu'à il y a dix ans de cela, l'industrie étatique le protégeait, construite et gérée par le communisme. Ensuite il s'est protégé lui même: aucun travailleur au monde ne coûtait moins que lui. Ce n'est plus ainsi. Avec le temps, dans le monde, se crée toujours quelqu'un de plus avantageux que le plus avantageux. Le travailleur chinois, nommé «personnage de l'année» par Time, découvre aujourd'hui qu'il est déjà pratiquement hors marché. La croissance constante de la planète commence à poser sur de nouvelles épaules: les immigrés du Vietnam, du Sri Lanka, du Cambodge et des Philippines. Des milliers de clandestins du Sud-est asiatique rembourrent les usines chinoises qui empoisonnent lourdement le delta du fleuve des Perles.

Lire la suite