Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 juin 2010

Les guerriers Maya et la bataille pour le gazon vert

42-15795088.jpgL'invasion commence le samedi, toujours le samedi, le mythique jour du «je peux finalement dormir jusqu'à tard». Des grappes de petits hommes sans cou sous une épaisse tignasse noire, armés d'engins rouillés, se roulent hors de leurs camionnettes usées. Ils envahissent le jardin avec la hâte des Marines pendant le débarquement en Normandie, dans la crainte d'être criblé de plomb par l'ennemi mortel, "La migra" (1), l'agence pour l'immigration, en guet-apens avec les demandes de permis de séjour qu'inévitablement ils ne possèdent pas.

Du calme bucolique réjoui par de libidineux gazouillements de volatiles à la recherche de partenaires, le printemps américain explose dans une cacophonie de guerre, entre les rugissements de compresseurs, les éclats de moteurs, les hurlements de caporaux qui poussent les réfractaires à la bataille contre l'herbe trop haute, l'arbuste impertinent, les branches pendantes.

Lire la suite