Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 juin 2011

Médecins aimés et haïs

médecins, médecine, santé publique, droits de l'homme, société, science, cupidité, opinion Medicus, le mot et l'histoire: la configuration du mot dans le déroulement de l'histoire, n'est pas univoque. Médecin du latin medeor, mederi, «remédier», mais en sens plus serré «soigner»: c'est une première hypothèse, peut-être la plus crédible. Depuis l'antiquité romaine le terme s'est, pour ainsi dire, spécialisé, en assumant un significatif thérapeutique véritable: «assainir, soigner, prendre soin».

Lire la suite

mercredi, 20 octobre 2010

Dans la tête des adolescents

42-18085706.jpgQu'y a-t'il à la base du comportement nerveux et parfois inexplicable des adolescents? Révolutions hormonales, mauvaises compagnies, familles inadéquates… Peut-être, mais pas seulement.

Il y a, surtout, un cerveau encore en formation, qui ne sait pas mettre de freins aux instincts et qui n'a pas pleinement développé l'aire qui préside la capacité de jugement. C'est ce qu'a dévoilé la dernière frontière des neurosciences, la discipline en mesure de lire l'anatomie et les changements cérébraux grâce à des technologies de diagnostic par images, par exemple la résonance magnétique. Voici la récente découverte, qui révolutionne les théories de l'éducation: les changements dans le cerveau ne se limitent pas, comme l'on retenait, aux premiers six ans de vie, mais ils se poursuivent au moins jusqu'à vingt ans.

Lire la suite