Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 10 février 2010

Protectionnisme ou bien peur d'élever les barrières

protectionism_eu_q_1.jpgComme un Phénix de l'histoire économique, le «protectionnisme», l'animal qu'une génération croyait disparu pour toujours, renaît ponctuel pour retourner à voler sur les tentations de la génération suivante. En vain exorcisé de sigles, traités et acronymes solennels inventés par l'humanité après les catastrophes provoquées de son vol, Unctad, Ceca, Mec, CEE, EU, Nafta, Gatt, Mercosur, Wto, Asean, le «protectionnisme», qui est souvent seulement synonyme de «nationalisme», retourne autoritaire à tenter ceux, qui sont déçus par le propre antagonisme, le «libéralisme» maintenant explosé dans la globalisation et à promettre garanties et sécurité à des gouvernements impopulaires et des peuples terrorisés.

Lire la suite